2. Ta mission dans le Christ

02. Ta mission dans le Christ

Nous poursuivons ce partage sur mon héritage spirituel personnel. Dans ma vidéo précédente, je vous disais que je voudrais que ce soit quelques éléments d’une pédagogie de la sainteté, à partir de l’invitation lancée par le pape saint Jean-Paul II dans sa lettre apostolique Novo Millenio Ineunte, afin que tout le peuple de Dieu ait accès à la sainteté, qui est une ressemblance divine, une ressemblance avec Jésus. Poursuivons maintenant à partir de ce qu’a écrit le pape François dans son exhortation apostolique Gaudete et Exsultate.

Pour un chrétien, il n’est pas possible de penser à sa propre mission sur terre sans la concevoir comme un chemin de sainteté. Chaque saint est une mission; il est un projet du Père pour refléter et incarner, à un moment déterminé de l’histoire, un aspect de l’Évangile. (no.19)

Cette mission trouve son sens plénier dans le Christ et ne se comprend qu’à partir de lui. Au fond, la sainteté, c’est vivre les mystères de sa vie en union avec Lui. Elle consiste à s’associer à la mort et à la résurrection du Seigneur d’une manière unique et personnelle, à mourir et à ressusciter constamment avec lui. Mais cela peut impliquer également de reproduire dans l’existence personnelle divers aspects de la vie terrestre de Jésus : sa vie cachée, sa vie communautaire, sa proximité avec les derniers, sa pauvreté et d’autres manifestations du don de lui-même par amour. La contemplation de ces mystères nous amène à les faire chair dans nos choix et dans nos attitudes. Car « tout dans la vie de Jésus est signe de son mystère », « toute la vie du Christ est Révélation du Père », « toute la vie du Christ est mystère de Rédemption », «toute la vie du Christ est mystère de Récapitulation », et « tout ce que le Christ a vécu, il fait que nous puissions le vivre en lui et qu’il le vive en nous ». (no.20)

Le dessein du Père, c’est le Christ, et nous en lui. En dernière analyse, c’est le Christ aimant en nous, car « la sainteté n’est rien d’autre que la charité pleinement vécue ». C’est pourquoi, « la mesure de la sainteté est donnée par la stature que le Christ atteint en nous, par la mesure dans laquelle, avec la force de l’Esprit Saint, nous modelons toute notre vie sur la sienne ». Ainsi, chaque saint est un message que l’Esprit Saint puise dans la richesse de Jésus-Christ et offre à son peuple. (no.21)

Pour nous tous, c’est un rappel fort. Toi aussi, tu as besoin de percevoir la totalité de ta vie comme une mission. Essaie de le faire en écoutant Dieu dans la prière et en reconnaissant les signes qu’il te donne. Demande toujours à l’Esprit ce que Jésus attend de toi à chaque moment de ton existence et dans chaque choix que tu dois faire, pour discerner la place que cela occupe dans ta propre mission. Et permets-lui de forger en toi ce mystère personnel qui reflète Jésus-Christ dans le monde d’aujourd’hui. (no.23)

Puisses-tu reconnaître quelle est cette parole, ce message de Jésus que Dieu veut délivrer au monde par ta vie! Laisse-toi transformer, laisse-toi renouveler par l’Esprit pour que cela soit possible, et qu’ainsi ta belle mission ne soit pas compromise. Le Seigneur l’accomplira même au milieu de tes erreurs et de tes mauvaises passes, pourvu que tu n’abandonnes pas le chemin de l’amour et que tu sois toujours ouvert à son action surnaturelle qui purifie et illumine. (no.24)

Nous reviendrons, éventuellement, sur ce passage si important des # 19 à 24.

Étymologie

Ajoutons encore que le mot sainteté, dans son étymologie, exprime l’idée d’une mise à part. La sainteté, c’est ce qui est mis à part pour Dieu, réservé pour lui. Ce sens est moins connu et nous aurons à y revenir éventuellement. Il évoque l’idée toujours bouleversante d’un appel personnel et d’une réponse libre. Il évoque aussi l’idée d’une séparation par rapport à ce qui ne serait pas saint, c’est-à-dire non pas ce qui serait nécessairement corrompu, mais ce qui serait « commun ». Cela pourrait rejoindre ce qu’on exprime parfois par le mot « consacré ».

D’ailleurs, au chapitre 17 de Saint Jean, dans la grande prière sacerdotale de Jésus, on traduit parfois le verset 19 par: « pour eux je me consacre afin qu’ils soient consacrés ». Mais d’autres traductions diront:  « pour eux je me sanctifie afin … ».

Dans un cas comme dans l’autre, notons que la sainteté est ici présentée comme un don de Dieu qui nous vient par l’offrande de Jésus jusqu’à la croix. Jésus se sanctifie, ou se consacre, pour que nous soyons sanctifiés. Cela aussi sera pour nous important.

Question:

Dans Gaudete et exsultate, le pape François précise des éléments importants pour bien comprendre la sainteté. Relis les paragraphes 19 à 24 et note ce qui te semble important pour bien comprendre ce qu’est la sainteté.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Partager cet article

Lisez aussi