5. La source polluée

La pollution de notre source intérieure de vie et d’amour est un phénomène à la fois complexe et fascinant. Le comprendre un peu nous aidera à avancer plus librement sur le chemin de la guérison, de la libération et de la conversion.

La pollution de notre source intérieure de vie et d’amour est un phénomène à la fois complexe et fascinant. Le comprendre un peu nous aidera à avancer plus librement sur le chemin de la guérison, de la libération et de la conversion. Tout cela contribuant bien sûr à notre bonheur et à notre sainteté.

La justification comme pollution de source

Nous avons vu que les « encombrements » de source sont liés à tous les événements de nos vies qui n’ont pas été vécu dans l’amour. Ces encombrements encombrent la source de vie et d’amour en moi, ils font en sorte que la source ne coule pas librement ce qui m’entraîne dans des comportements déviants, des actions, des comportements qui ne manifestent pas l’amour.  Jésus va dire : « Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduites, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure ». De notre cœur blessé sortent des actions mauvaises.

Et notre réflexe naturel va consister à se cacher et « se justifier », à justifier nos comportements déviants.  Ce qui pollue la source intérieure, ce sont tous les mensonges que nous avons inventés ou bien que l’on nous a enseignés pour justifier nos comportements déviants.

Vous voyez le parcours : les blessures de non-amour créent des encombrements de sources. Ces encombrements m’entraînent vers des comportements déviants parce que l’Amour ne circule plus librement. Et au lieu de reconnaître ces comportements comme déviants, je les justifie, je les rationalise, polluant ainsi la source intérieure qui est aussi source de vérité.  Je me justifie et, dans le même élan, je JUGE les autres.  C’est leur faute.

Ou bien, à l’inverse, mais en réalité c’est la même chose, je me juge et me condamne moi-même et je justifie les autres. La justification et le jugement peuvent sembler des opposés mais, en réalité, ils ont la même origine : c’est une rationalisation fausse à partir d’un comportement déviant. C’est une mauvaise compréhension de la réalité complexe du cœur humain.

Les formes de pollution de source sont quasi infinies

Il y en a une multitude.  C’est ce qui fait vivre les psychologues.  Une grande partie de la psychologie consiste dans l’art de faire des liens entre les événements de notre vie passée, nos comportements et notre manière de penser. Évidemment, ces liens ne sont pas tous négatifs.  À travers les événements de nos vies, il y a aussi toute une sagesse de vie que nous développons.  Mais, pour aujourd’hui, comme nous réfléchissons sur la source polluée, nous regardons du côté des liens négatifs.

Nous n’allons pas nous attarder trop à nommer toutes ces formes de pollution.  Parce que ce n’est pas absolument nécessaire de tout comprendre.  Parce que, on peut s’y perdre à trop chercher à comprendre et à analyser.  Et, la bonne nouvelle, c’est que la source de vie et d’amour qui coule en nous, elle continue de couler.  On pourrait chercher à « dépolluer » l’eau de notre source intérieure.  On peut faire cela très longtemps.  Mais il vaut mieux chercher à libérer la source et à cesser de la polluer et alors, d’elle-même, la source va se purifier.

Quelques exemples

Il y a quelques années, nous avons enregistré un chapelet qui s’intitule : « chapelet au cœur immaculé de Marie pour la libération des inclinations au péché ». Les 4 premières dizaines de ce chapelet nous parlent de 4 formes de source polluée.

  1. La racine amère de jugement
  2. Le serment intérieur
  3. L’orientation à la performance
  4. Les forteresses

Si vous souhaitez approfondir un peu ces exemples, pour chacun il y a un bref enseignement d’une dizaine de minutes que vous retrouverez parmi les enseignements enregistrés pour les CPÉ.  Ce sont les enseignements no 256 à 259.

Mais simplement à lire les noms vous comprenez déjà un peu le phénomène.

Dépolluer la source

Comment s’opérera la dépollution de la source ? En travaillant sur le désencombrement de la source !  Parce que c’est presque impossible de changer ma manière de penser, si d’abord, je n’ai pas fait l’expérience de l’amour qui guérit. Alors que, à l’inverse, lorsque je fais l’expérience de l’amour qui guérit, toutes mes fausses justifications vont disparaître presque toute seule.

Et comment va se vivre le « désencombrement » de source ?  C’est ce que nous allons commencer à regarder à partir du prochain enseignement.

Questions

  • Quelles sont les formes d’auto-justification que je reconnais en moi ?
  • Et quelles sont les formes de justification des autres que j’utilise ?
  • Dans quelles situations ai-je tendance à me juger moi-même, et quels sont les types de situation où j’ai tendance à juger les autres ?

 

Note : Il faudra aussi réfléchir sur le fait que la raison humaine ne cherche pas la vérité mais elle cherche à protéger l’individu. C’est pourquoi les forteresses s’élèvent si facilement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Partager cet article

Lisez aussi