Neuvaine au Sacré-Coeur – Jour 2

sacré-coeur 3

Litanies du Sacré-Coeur

O Dieu, notre Père des cieux, PRENDS PITIE DE NOUS
O Dieu, Fils Rédempteur du monde, PRENDS PITIE DE NOUS
O Dieu, Esprit Saint, PRENDS PITIE DE NOUS
O Dieu, unique Trinité Sainte, PRENDS PITIE DE NOUS

Cœur du Christ, Fils du Père éternel, NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ formé par le Saint Esprit
dans le sein de la Vierge Marie, « Cœur du Christ, uni substantiellement au Verbe de Dieu, »
Cœur du Christ, Temple saint de Dieu, « Cœur du Christ, Tabernacle du Très-Haut, »
Cœur du Christ, en qui réside la plénitude de la divinité,
Cœur du Christ, Fournaise ardente de charité, « Cœur du Christ, avide de faire la volonté du Père, »
Cœur du Christ, en qui le Père se complait, « Cœur du Christ, Sanctuaire de la justice et de l’amour, »

Cœur du Christ, blessé par ceux que tu voulais sauver NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ, abandonné par tes amis, « Cœur du Christ, broyé à cause de nos péchés, »
Cœur du Christ, agonisant jusqu’à la sueur de sang, « Cœur du Christ, obéissant jusqu’à la mort, »
Cœur du Christ, dont le sacrifice nous sauve, « Cœur du Christ, ouvert par la lance, »
Cœur du Christ, dont l’Esprit d’Amour se répand sur nous,

Cœur du Christ ressuscité et source de notre vie, NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ par qui nous est communiqué l’Esprit, « Cœur du Christ, Source de lumière et de tout Amour, »
Cœur du Christ, en qui tous les cœurs se rencontrent, «
Cœur du Christ, Bienveillant pour ceux qui t’invoquent,
Cœur du Christ, Salut de ceux qui espèrent en toi, »

Unis à ceux qui ne te connaissent pas, NOUS TE PRIONS
Unis à ceux qui te cherchent avec droiture, « Unis à ceux qui ont perdu confiance en toi, »
Unis à ceux que la souffrance a éloigné de toi, « Unis à tous les peuples de la terre, »
avec le Saint Père, les évêques, les prêtres,
les consacrés et tous les chrétiens. »

JESUSDOUX ET HUMBLE DE CŒUR,
RENDS NOTRE CŒUR SEMBLABLE AU TIEN.

Prions

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ dont le côté fut transpercé sur la croix.

Père, ton Fils nous a aimés et s’est livré pour nous jusqu’à la mort de la croix. Fais que son Cœur transpercé nous soit un rappel constant de son immense amour et nous presse à l’aimer comme il nous a aimés. Lui qui vit et qui règne avec Toi et le Saint Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.

Parole de Dieu

Le Seigneur dit : «Ce jour-là, je répandrai sur la maison de David et sur Jérusalem, un esprit de grâce et de supplication, et ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé. Ils se lamenteront sur lui comme on se lamente sur un fils unique, ils pleureront comme on pleure un premier-né. Ce jour-là, il y aura une fontaine ouverte pour David et les habitants de Jérusalem, pour laver péché et souillure.» (Za 12, 9-10)

Les soldats vinrent donc et brisèrent les jambes du premier, puis de l’autre qui avait été crucifié avec lui. Venus à Jésus, quand ils virent qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un soldat, de sa lance, lui perça le côté, et il sortit aussitôt du sang et de l’eau. (Jn 19, 32-34)

Méditation

Qui accepte l’amour de Dieu intérieurement, est façonné par lui. L’amour de Dieu dont l’homme fait l’expérience est vécu par lui comme un « appel » auquel il doit répondre.

Le regard tourné vers le Seigneur, qui « a pris nos infirmités et s’est chargé de nos maladies » (Mt 8, 17), nous aide à devenir plus attentifs à la souffrance et aux besoins des autres. La contemplation pleine d’adoration du côté transpercé par la lance nous rend sensibles à la volonté salvifique de Dieu. Elle nous rend capables de nous en remettre à son amour salvifique et miséricordieux et, dans le même temps, elle nous renforce dans le désir de participer à son œuvre de salut en devenant ses instruments.

Les dons reçus du côté ouvert, duquel coulent « sang et eau », font en sorte que notre vie devienne également pour les autres une source d’où proviennent « des fleuves d’eau vive ».

L’expérience de l’amour puisée au culte du côté transpercé du Rédempteur nous protège du risque du repli sur nous-mêmes et nous rend plus disponible à une vie pour les autres. « A ceci nous avons connu l’amour : celui-là a donné sa vie pour nous. Et nous devons nous aussi donner nos vies pour nos frères » (1 Jn 3, 16).
Benoît XVI, 15 mai 2006

Prions

Seigneur Jésus, Tu as dis que lorsque Tu serais élevé sur la croix, Tu attirerais tous les hommes à toi. Nous t’en prions, hâte le jour où tous les hommes seront attirés vers ton Cœur ouvert pour y trouver tous les trésors de ton amour et une demeure sûre, maintenant et toujours. Toi qui vis et qui règnes pour les siècles des siècles.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Partager cet article

Lisez aussi