La vie inter-communautaire

Les 3 églises Ste Anne

Dans cette période « après-Covid », il se passe de belles choses. Une des belles choses que je vois dans notre paroisse Ste-Anne, c’est une vie de plus en plus « inter-communautaire ».  Je m’explique.

La Paroisse Ste-Anne est née en 2014 de la fusion des paroisses de St-Ambroise, Ste-Marcelline et Ste-Mélanie. Si vous étiez là à l’époque, vous vous souvenez que Mgr Lussier avait insisté pour dire qu’il souhaitait « conserver toutes les communautés chrétiennes locales ».  Chez-nous, il me semble, chacune des trois communautés sont encore bien vivantes.

Et aussi, il y a de plus en plus de collaboration entre les communautés. Ainsi, le dimanche, dans chacune des églises, je vois des paroissiens des trois communautés, en plus des personnes de l’extérieur que nous avons la joie d’accueillir.  Les gens ont compris qu’il y a trois messes à trois heures différentes dans trois lieux différents dans la Paroisse et ils peuvent venir à l’une ou l’autre, selon ce qui leur convient.  Partout, nous sommes dans notre paroisse. Certaines personnes ont « adopté » un lieu de célébration. D’autres vont de l’un à l’autre.

De plus en plus de personnes s’engagent dans une communauté différente: ils habitent dans une communauté mais, comme ils viennent à la messe dans une autre, ils assurent un service dans cette autre communauté.   Des équipes « inter-communautaires » se forment pour organiser des activités paroissiales. On peut penser ici aux différentes formes d’Église au cœur de nos maisons, aux « premiers vendredis du mois », aux activités de ressourcement.

Petit à petit, la « peur » de perdre notre communauté fait place à la joie de collaborer ensemble à la vigne du Seigneur.  Nous comprenons et nous voyons que plus la Paroisse Ste-Anne est vivante, plus chacune des communautés est vivante.

Comme curé de la Paroisse, c’est une grande joie de voir se déployer tout cela. Je suis un témoin privilégié de l’action du Seigneur dans vos vies et dans la vie de notre Paroisse.  Je vous remercie de vous laisser ainsi déranger et « re-façonner », toujours en vue de témoigner que Jésus est vivant et qu’il agit dans notre monde en vue qu’advienne son Règne d’amour, de paix et de justice.

Je vous aime et vous bénis.

7 réponses

  1. C’est très beau ce que nous vivons dans notre Paroisse et je me sent privilégié de pouvoir en faire partie, ma vie a complètement changé grâce a l’accueil qui m’a été fait il y a 4 ans et qui m’a permis de rencontrer une belle fraternité, Je me suis sentie aimé, accepté et encadré, et il me fait un grand plaisir de m’impliqué de plus en plus dans cette belle communauté pour la gloire et l’amour de Jésus.
    Merci a l’abbé Nicolas qui se donne a part entière pour le bien de ses paroissiens.
    j’aime notre Paroisse et je m’y sent Chez moi
    Que le seigneur nous Bénissent et nous garde réunis en son nom

  2. Mon commentaire va dans le même sens qu’Yvette.
    L’importance de me sentir accueillie, aimée telle que je suis, soutenue dans mes initiatives, dans mes questionnements, tout cela concourt à vouloir m’engager toujours plus dans ma paroisse que ce soit à St-Ambroise, Ste-Mélanie ou Ste-Marcelline parce que nous avons tous le même but: connaitre, aimer et annoncer Jésus.
    Je sens de plus en plus que la VIE circule en nous et entre nous.
    Quelle belle espérance!
    Merci à l’abbé Nicolas de faire de nous des collaborateurs, de partager avec nous sa mission pour la gloire de Dieu!

  3. Voici un extrait de mon rapport à l’Organisme International des Cellules Paroissiales d’évangélisation à Milan qui eut lieu entre le 14 et 16 novembre 2022 :

    « Une École permanente de formation des leaders a vu le jour dans la paroisse Sainte-Anne dans le diocèse de Joliette. La finalité poursuivie par cette école est toujours de valoriser et diffuser la vision pastorale de Don PiGi en intégrant plusi
    eurs approches complémentaires de formation des leaders en évangélisation en vue de la multiplication. Voici l’énoncé de mission de la paroisse : « Vivre l’Église au cœur de nos maisons pour incarner l’Amour et la Parole de Jésus, en Église à l’École de Marie, à travers les cinq essentiels de la vie chrétienne. »

    La paroisse Sainte Anne du diocèse de Joliette constitue ainsi un modèle d’intégration pour les cellules paroissiales d’Évangélisation au Canada. Nous avons utilisé le Parcours Alpha sous forme de cellules ou petits groupes dans les maisons ou en ligne grâce à une plate-forme de visio-conférence. Ce parcours s’adressait aux catéchumènes qui entreprennent une démarche pour le baptême ou la confirmation. Par la suite, nous invitons ces personnes à se joindre à une cellule pour en favoriser la croissance numérique et dans l’approfondissement de la foi. Les sessions de l’École d’Évangélisation saint André parfait la formation de disciples missionnaires par la mise en pratique des cinq essentiels de la vie chrétienne.

    Depuis deux ans, nous avons aussi fondé l’École de Marie tous les samedi matin pour former nos leaders sous la direction de notre curé-pasteur et de l’appui inconditionnel de notre évêque. D’ailleurs nous accompagnons notre évêque dans sa volonté de prendre le tournant missionnaire. Tout cela est plein de vie et d’espérance

  4. Une paroisse qui devient de plus en plus vivante grâce aux charismes reçus lors du baptême de chacun et mis au service de la grande mission de l’Église: « Allez de toutes les nations, faites des disciples ».
    Plein de belles initiatives qui plaît au Seigneur!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Partager cet article

Lisez aussi

Fraternité
Nicolas Tremblay

Groupe de prière pour la paix

Je partage avec vous aujourd’hui quelques mots à propos de la belle expérience d’un groupe de prière pour la paix qui se vit chez nous.

Lire »